Mederma® soin dermatologique pour les cicatrices dues aux brûlures

Il y a peu de choses qui soient aussi douloureuses que les brûlures, mais les marques qu'elles laissent constituent des rappels qui sont souvent presque aussi douloureux.

Il existe divers types de brûlures, leur gravité varie grandement et leurs conséquences sont très différentes selon la région affectée. Mais en dépit de leurs différences, les cicatrices dues aux brûlures ont ceci de commun avec les autres : moins on les voit, mieux on se sent.

  • Burn
  • Burn

Une question de degré

Il existe quatre degrés de gravité des brûlures, selon le traumatisme subi par la peau. Le type et la taille de la cicatrice résultante sont généralement fonction du degré de gravité. On distingue :

Les brûlures du premier degré. Elles se manifestent par des rougeurs et sont très sensible au toucher, mais heureusement elles n'entraînent pas de cicatrices importantes. Les coups de soleil en sont un bon exemple : les dommages tissulaires sont minimes et limités à l'épiderme. Ces brûlures s'accompagnent d'une légère douleur, d'une rougeur et d'un gonflement.

Les brûlures du second degré. On reconnaît ces brûlures à l'apparition de cloques, qui résultent de l'atteinte de la couche superficielle de la peau (l'épiderme) ainsi que de sa couche interne (le derme). Ces brûlures, qui provoquent aussi des rougeurs et un gonflement, affectent en outre souvent les glandes sudoripares (à l'origine de la sueur) et les follicules pileux (où se forment les poils et les cheveux).

Les brûlures du troisième degré. Encore plus profondes puisqu'elles atteignent la troisième couche de la peau (l'hypoderme), ces blessures sont si graves que la zone affectée peut devenir insensible. La peau est carbonisée et le processus de guérison, très long, laisse de grosses cicatrices.

Les brûlures du quatrième degré. Ces brûlures sont caractérisées par une atteinte des muscles, tendons et ligaments.

Généralement, plus une blessure est grave, plus la cicatrice est importante

En fonction de la gravité de la blessure, il existe divers traitements que l'on peut instaurer dès la guérison, pour essayer de minimiser l'ampleur de la cicatrice. Parmi ces traitements, citons la chirurgie plastique, la physiothérapie, le port de vêtements de compression et l'emploi de produits en vente libre comme Mederma®.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans la détermination de la gravité d'une brûlure, notamment l'âge de la personne, la superficie et la profondeur de la brûlure, et la région affectée. Pour le choix de la solution la mieux adaptée, il est recommandé de consulter un médecin.

Si vous avez une cicatrice due à une brûlure, Mederma® peut permettre d'en améliorer l'apparence et la texture en l'assouplissant et en la lissant.