Mederma® soin dermatologique pour les cicatrices dues à la chirurgie

Que votre intervention chirurgicale soit indispensable ou soit en lien avec une raison esthétique, elle laisse derrière elle une cicatrice.

Or, si la cicatrice se trouve à un endroit visible, il est normal que vous vouliez la rendre plus discrète.

  • Surgical
  • Les
  • Surgical

Toutes les incisions sont des blessures

Une intervention chirurgicale est pratiquement toujours associée à une incision de la peau, ce que le corps reconnaît comme une blessure. Les cicatrices font partie intégrante du processus de guérison puisqu'elles témoignent des efforts déployés par le corps pour fermer les plaies. De fait, les cicatrices post-opératoires sont la réaction du corps à ce qui constitue une véritable lésion de la peau.

Les différents types de cicatrices

Il existe plusieurs types de cicatrices post-opératoires : les cicatrices chéloïdes, les cicatrices hypertrophiques et les cicatrices rétractiles.

Les cicatrices chéloïdes, qui résultent d'un emballement du processus de guérison, s'étendent au-delà de la blessure d'origine. Au fil du temps, une cicatrice chéloïde peut même avoir des répercussions sur la mobilité.

Les cicatrices rétractiles, souvent associées aux brûlures, entraînent une rétraction des tissus et peuvent elles aussi affecter la mobilité. Les cicatrices rétractiles les plus profondes affectent les muscles et les nerfs.

Les cicatrices hypertrophiques, rouges et bombées, sont semblables aux cicatrices chéloïdes, à ceci près qu'elles ne s'étendent pas au-delà de la blessure.

Le traitement des cicatrices

Lorsqu’une blessure est guérie, elle laisse souvent une cicatrice. Généralement rouges et épaisses au début, les cicatrices s’atténuent progressivement. Lorsque ce n’est pas le cas, ou lorsque les cicatrices demeurent bombées et irrégulières, Mederma® peut permettre d’en améliorer l’apparence en les assouplissant et en les lissant. Utilisé comme indiquée, Mederma® permet d’atténuer l’apparence des cicatrices – et c’est un traitement bien moins coûteux qu’une nouvelle intervention chirurgicale.